Breakfast News | 1er décembre 2021

Inédit

Alors qu’aux Etats-Unis les prix à la consommation affichent une hausse de 6,2 % sur un an en novembre, en zone euro, depuis l’introduction de la monnaie unique, l’inflation atteint un niveau inédit de 4,9 %. En Belgique, l’inflation dépasse même les 7 %. Hors énergie, la hausse des prix est moins préoccupante bien qu’élevée (autour de 2,5 %). Qu’en pensent les banques centrales ?

D’un côté

Le mandat principal des banques centrales vise la stabilité des prix dans leur zone respective, soit pour résumer un niveau d’inflation entre 1 et 2 %, objectif qui est loin d’être tenu depuis des mois pour les raisons que nous connaissons. Pour calmer l’inflation, leur arme principale est la hausse de leurs taux d’intérêt directeurs : dans des économies où le loyer de l’argent est cher, les entreprises et les ménages sont moins enclins à investir et consommer ; ainsi, la dynamique de prix s’enraye et donc l’inflation diminue, voire disparait. Alors pourquoi les banques centrales ne remontent-elles pas leurs taux… ?

D’un autre côté

… Parce qu’une remontée des taux trop brusque et/ou trop profonde s’accompagne d’effets pervers. Elle provoque le ralentissement de l’économie et, par ricochet, l’augmentation des défaillances d’entreprises et la baisse du taux d’emploi. Mal maîtrisée, la remontée des taux peut donc conduire à une situation déflationniste (baisse généralisée des prix).

Le contexte mondial

Il convient également de noter que les décisions des banques centrales doivent être replacées dans un contexte mondial car une zone monétaire n’est pas un espace clos. Si une banque centrale décide de relever significativement ses taux directeurs dans sa zone, l’impact sur le taux de change avec les autres espaces monétaires sera d’autant plus fort. La zone aux taux élevés, si elle présente par ailleurs un profil importateur marqué, peut connaître une déflation accélérée dans la mesure où les produits importés se révèlent moins chers du fait du taux de change favorable… Tout ça pour dire que le métier de banquier central n’est pas une sinécure !

Dans le reste de l’actualité

Claude Lelouch parraine une cryptomonnaie (Klapcoin).

Zemmour est candidat.

Le groupe Buffalo Grill se rebaptise Napaqaro.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

09h50 : indice PMI manufacturier (France)

09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne)

10h00 : indice PMI manufacturier (Zone euro)

10h30 : indice PMI manufacturier (Royaume-Uni)

14h15 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI manufacturier (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)