Breakfast News | 12 mai 2022

Accalmie ?

La séance d’hier a été particulièrement volatile à la suite de la publication, à 14h30, des chiffres de l’inflation américaine sur le mois d’avril. Sur un an, les prix à la consommation ont augmenté de 8,3 %, en « perte de vitesse » par rapport au mois précédent (+8,5 %). Hors alimentation et énergie (postes volatils), l’inflation « core » est ressortie à +6,2 % sur un an, également en décélération par rapport au mois précédent (+6,5 %).

Une question loin d’être réglée

Bien que décélérant, l’inflation publiée est ressortie au-dessus des attentes. D’ailleurs, l’inflation « core », que suit attentivement la Fed, a grimpé de 0,3 % de mars à avril (pas mensuel). Cela alimente les anticipations d’un resserrement monétaire de l’institution encore plus fort dès le mois prochain. A noter également que le département américain du Travail, qui publie l’inflation américaine, évoque le recul des prix de l’essence aux Etats-Unis pour expliquer cette décélération en pas annuel. Or, il est probable que ce soit un simple effet temporaire dû au relâchement des stocks de pétrole américains. Le pic d’inflation est donc peut-être encore devant nous.

L’actionnariat salarié

Selon la société de conseil et de gestion Eres, l’actionnariat salarié a plus que doublé dans les petites et moyennes entreprises françaises, passant de 4 % en 2015 à 9 % aujourd’hui. Les premiers effets de la loi Pacte, offrant des décotes fiscales pour ce type de pratique, se font sentir. La motivation des collaborateurs (85 %), leur fidélisation (79 %) et le partage des profits (67 %) sont les principales raisons de passer à l’acte, loin devant l’attractivité de l’entreprise (36 %) et son financement (18 %).

C’est confirmé

Plusieurs membres de la BCE l’ayant évoqué, c’était devenu une anticipation forte des investisseurs. Hier, la Présidente de l’institution Christine Lagarde l’a confirmé : la BCE procédera à sa première hausse de taux depuis 2011 en juillet prochain. Plus exactement, cette hausse serait la suite immédiate de la fin, prévue le mois prochain, de ses achats nets d’obligations dans le cadre de son large programme de soutien à l’économie européenne.

Dans le reste de l’actualité

La CNIL alerte sur une explosion des cyberattaques.

Apple annonce la fin de la production de l’iPod.

Le krach des cryptomonnaies se poursuit : -22 % sur l’Ethereum et -15 % sur le Bitcoin en 24 heures.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h00 : production manufacturière (Royaume-Uni)

08h00 : balance commerciale (Royaume-Uni)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : prix à la production (Etats-Unis)