Breakfast News | 10 septembre 2021

« The lady isn’t tapering…”

Nous pouvons dire que les banques centrales font correctement leur job, au moins du point de vue de la visibilité qu’elles donnent sur leurs interventions et la progressivité de leur mise en œuvre. Hier la présidente de la BCE s’exprimait. L’institution n’a pas touché à ses taux directeurs, mais va réduire (très) lentement ses achats opérés dans le cadre du programme « urgence pandémie » (PEPP). Ces décisions étaient à peu près anticipées. Rappelons que le PEPP s’éteindra en mars 2022. L’après PEPP est un sujet que la BCE n’abordera pas (publiquement) avant sa réunion de décembre.

Avantage

Pour les Etats, en France comme ailleurs, le fort rebond de l’activité (croissance) et la hausse généralisée des prix (inflation) offrent un avantage majeur : ils dopent les recettes fiscales, ce qui rend plus supportable le poids de leur charge d’intérêts d’emprunts. En France, le déficit public vient d’être révisé à la baisse pour 2021 (8,4 % du PIB) et 2022 (4,8 %).

C’est qui le patron ?

EasyJet vient de rejeter une offre de rachat « non sollicitée » par un acquéreur inconnu. Dans le même temps, la compagnie aérienne britannique lance une augmentation de capital de 1,2 milliard de livres et se dote, auprès de ses banques, d’une ligne de crédit supplémentaire de 400 millions de livres. En s’armant de tous ces moyens, EasyJet entend saisir des opportunités, accélérer son redressement et améliorer son bilan. Résultat, hier sur les marchés, son action a baissé (-10,3 %) et ses obligations ont monté (+1,7 % pour la souche 2028).

L’ère de l’abonnement

Déjà courante depuis plusieurs années, la consommation par abonnements s’accélère car elle est une arme de fidélisation redoutable dans des secteurs très concurrentiels et assure des revenus fixes. Après les trottinettes, la nouveauté vient des chaînes de distribution Monoprix et Carrefour qui expérimentent, sous la forme d’abonnements, des formules offrant des réductions en caisse.

Dans le reste de l’actualité

Benoît Hamon quitte la vie politique pour rejoindre une ONG.

Eurofins Scientific va remplacer Atos au sein du CAC 40.

Damart(ex) renoue avec les bénéfices après deux ans de pertes.

Facebook et Ray-Ban lancent leurs lunettes connectées.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h00 : production industrielle et manufacturière (Royaume-Uni)

08h00 : balance commerciale (Royaume-Uni)

08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

14h30 : prix à la production (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email