Breakfast News | 12 mai 2020

La grande question

A quel rythme la consommation reprendra-t-elle ? En cette semaine de rentrée totalement inédite, telle est la question qui représente, pour l’économie et la finance, la variable la plus importante avec une seconde interrogation : l’effet rattrapage aura-t-il lieu ? Non, pour un bon nombre de secteurs (restauration et voyages en tête) qui restent confinés et dont la consommation ne peut être rattrapée. Pour tous les autres, l’espoir demeure ! A vérifier ce week-end…

La panne

Cela dit, il est possible que la consommation ne soit pas au rendez-vous comme beaucoup l’espèrent. D’une part, en raison de la perte de pouvoir d’achat occasionnée par le chômage partiel auquel les entreprises ont eu recours dans quasiment tous les secteurs. D’autre part, en raison de la peur engendrée par la crise et poussant à différer certains achats dans l’attente de lendemains meilleurs.

Résultat des courses

On pouvait s’y attendre, les chiffres le démontrent aujourd’hui : les commerces de proximité ont largement profité de la période de confinement pour grignoter des parts de marché sur les structures de type hypermarché, plus éloignées du cœur des villes. Selon une étude Kantar, du 23 mars au 19 avril, le réseau de petits supermarchés a vu sa part de marché grimper de 2,5 points à 9 %. Le réseau Carrefour City-Contact-Express en est un bon exemple avec une hausse de ses parts de marché de plus de 50 % (3,4 %). Le réseau d’Intermarché, un peu plus gros, est aussi gagnant avec un gain de 1,7 points à 16,7 % de parts de marché.

Plus de bénéficiaires

Aujourd’hui, les banques ont déjà octroyé 55,6 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat (PGE) sur une demande de plus de 84 milliards d’euros. Par un arrêté, le Ministère des Finances vient d’élargir l’accès à ces PGE. Sont désormais éligibles les entreprises entrées en procédures collectives (sauvegarde, redressement et liquidation) après le 1er janvier 2020 ainsi que celles bénéficiant d’un plan de reprise. Les sociétés civiles immobilières deviennent également éligibles. Enfin, l’arrêté confirme la possibilité, pour les plateformes de crowdfunding, d’octroyer ces prêts aidés.

Dans le reste de l’actualité

Le gouvernement allemand prépare la prise en charge de 80 % des pertes de Deutsche Bahn, la SNCF allemande.

Calendrier macro-économique

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux