Breakfast News | 13 janvier 2020

Emprunts en euros : une première historique

En 2019, sur le marché obligataire, les groupes non européens ont plus emprunté en euros (150 milliards d’euros) que les groupes non américains en dollars ! Cela s’explique essentiellement par l’écart de coût de financement entre les deux zones monétaires. Même couvert du risque de change, le marché en euros est resté moins cher pour emprunter. A cela s’ajoutent une meilleure liquidité du marché en euros, pouvant ainsi absorber d’importants emprunts, une meilleure souplesse dans le choix des maturités des obligations, très standardisé aux Etats-Unis et un renforcement des investissements en Europe.

L’optimisme français

Malgré la crise des « gilets jaunes » et sans compter le mouvement de grève initié début décembre, les dirigeants d’entreprises françaises, grandes comme petites, sont plutôt satisfaits de la santé de leurs activités sur les 12 derniers mois et confiants sur les 12 à venir. C’est la conclusion qui ressort de deux études menées par les cabinets de conseil Eurogroup Consulting et June Partners. Pour 2020, l’investissement devrait être le paramètre le plus enclin à augmenter.

La belle semaine boursière américaine

En ce début d’année, les marchés américains continuent de mener la danse. La semaine dernière, les indices Dow Jones 30, Nasdaq Composite et S&P 500 se sont respectivement adjugé +0,7 %, +1,8 % et +0,9 %. Vendredi, ils ont légèrement consolidé sur fond de déception sur les emplois créés et la hausse des salaires. Cette semaine, les investisseurs seront particulièrement vigilants mercredi, jour prévu de la ratification de l’accord commercial préliminaire sino-américain.

Renault sort de Challenges

Il y a deux ans, Renault entrait au capital du magazine Challenges à hauteur de 35 %. Au côté du fondateur du magazine Claude Perdriel, Renault travaillait notamment à l’intégration de contenus éditoriaux de Challenges au sein de ses véhicules, sous le projet AEX (Augmented Editorial Experience). Le départ de Ghosn, à l’initiative de ce partenariat avec Perdriel, devrait signer le retrait de Renault du capital de Challenges. Perdriel se dit d’ailleurs prêt à racheter ces parts.

Dans le reste de l’actualité

« Le chinois Geely pourrait entrer au capital d’Aston Martin » (Les Echos).

Le miraculé du jour : un Américain de 30 ans survit 20 jours dans le froid polaire en Alaska après un incendie qui a détruit sa cabane.

Calendrier macro-économique

10h30 : investissements des entreprises (Royaume-Uni)

10h30 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

10h30 : productions industrielle et manufacturière (Royaume-Uni)

10h30 : balance commerciale (Royaume-Uni)

20h00 : balance du budget fédéral (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux