Breakfast News | 16 septembre 2021

Le contrat du siècle

C’est un échec cuisant pour Naval Group et plus généralement pour l’industrie de défense française. L’Australie a décidé d’annuler le contrat conclu il y a six ans avec la France portant sur la construction française de douze sous-marins à propulsion diesel-électrique pour la marine australienne. Le revirement vient des Américains et leur volonté de mettre sur pied un vaste accord de coopération militaire avec les Australiens et les Britanniques, pour monter en puissance face à la Chine. Aux dépens de la France aujourd’hui !

Le choix qui fait trembler

Le mastodonte immobilier chinois Evergrande est en très grande difficulté depuis que Pékin a pris des mesures pour limiter la spéculation immobilière. Criblé de dettes, le groupe propose amendement sur amendement pour son plan de restructuration, ce qui s’avère difficile au vu des nombreuses filiales du groupe intervenant dans des domaines très, trop, diversifiés de l’immobilier. De nombreux investisseurs et particuliers chinois sont concernés. Les autorités sont désormais face à leur choix : assainir les marchés financiers, et le secteur immobilier en particulier, quitte à laisser Evergrande faire faillite et déstabiliser le reste du marché, en laissant sur le carreau investisseurs et clients sur fond de gronde populaire (qui sera de toute évidence rapidement étouffée).

Une montée au capital…

Vivendi, le géant français des médias contrôlé par la famille Bolloré, qui détient 27 % du capital du groupe Lagardère veut aller plus loin. Il s’intéresse désormais de très près à la branche Edition de Lagardère, avec ses marques Hachette et Editis notamment, ainsi qu’aux activités Radio et Presse. Vivendi vient de monter à 45 % du capital de Lagardère en rachetant la participation du fonds Amber Capital (18 %) pour 610 millions d’euros.

… Suivie d’une OPA

En franchissant le seuil des 30 %, Vivendi est aujourd’hui « contraint » de lancer une OPA sur l’ensemble du capital de Lagardère. Vivendi propose d’acquérir les titres restants à 24,1 euros l’unité. Hier, le cours de clôture du titre Lagardère était de 19,4 euros (prime de 24,2 %). Les « gros » actionnaires encore en place avant l’OPA sont la Financière Agache (Bernard Arnault) pour 10 % du capital et Arnaud Lagardère lui-même pour 12 % du capital.

Dans le reste de l’actualité

Un Français sur cinq utilise plus son appli bancaire qu’avant la pandémie.

Boris Johnson remanie son gouvernement.

Deuxième augmentation de l’année pour le SMIC : +34,89€ brut par mois.

Calendrier macro-économique

11h00 : balance commerciale (zone euro)

14h30 : ventes au détail (Etats-Unis)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Etats-Unis)

14h30 : ventes au détail (Etats-Unis)

16h00 : stocks des entreprises (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email