Breakfast News | 1er avril 2020

En attendant la deuxième vague…

Après le creux profond de l’activité manufacturière en Chine au mois de février (indice PMI à 35,7), le retour progressif au travail des Chinois a fait bondir l’activité en mars (indice PMI à 52). Rappelons qu’un indice PMI (purchasing managers index) en-dessous de 50 indique une contraction de l’activité tandis qu’un indice PMI au-dessus indique une expansion de l’activité. Ce rebond était évidemment prévisible, mais il est encore trop tôt pour estimer qu’il traduit une stabilisation de l’activité économique en Chine.

Et une accalmie de la volatilité

Le taux de l’OAT (emprunt d’Etat français) à 10 ans repasse sous zéro et les marchés actions grapillent de précieux points de rebond. Nous sommes encore loin des meilleurs jours de février, mais la temporisation est appréciable. Elle permet de se repositionner via des arbitrages notamment.

Le pétrole s’enfonce

Il a atteint son plus bas niveau depuis 2002 ! A qui profite le prix du baril à 22 dollars ? Le consommateur bien sûr et sûrement pas le producteur. Qu’il s’agisse de l’Arabie Saoudite, la Russie, les Etats-Unis et l’Iran, c’est un désastre pour tous. Certains feront faillite, c’est notamment « l’espoir » de l’Arabie Saoudite et la Russie à l’encontre des producteurs de schiste américains et de l’Iran. Cependant, beaucoup d’observateurs s’accordent à penser que la situation ne devrait pas perdurer et qu’un accord sur la réduction de la production devrait être trouvé dans les prochaines semaines.

Le rebond en W

Chacun y va de son pronostic sur le rebond des économies et des marchés. Le 10 mars dernier, nous détaillions la courbe en V : si le scénario venait à s’invalider et que les marchés repartent donc à la baisse, nous pourrions assister finalement (car il y aura une fin) à un rebond en W. Ce scénario est très possible au vu des incertitudes qui perdurent telles que la deuxième vague de l’épidémie, la mise au point de meilleures prises en charge médicales et surtout les résultats trimestriels des sociétés qui tomberont bientôt. Tout cela pourrait entretenir encore une folle volatilité avant de repartir sur ces nouvelles bases dévoilées.

Dans le reste de l’actualité

C’est le pire trimestre en Bourse depuis 2008 : -26,46 % pour le CAC 40, -23,2 % pour le Dow Jones IA et -20,04 % pour le Nikkei 225.

Nous y sommes, l’aéroport d’Orly est fermé.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détails (Allemagne)

09h50 : indice PMI manufacturier (France)

09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne)

10h00 : indice PMI manufacturier (zone euro)

10h30 : indice PMI manufacturier (Royaume-Uni)

11h00 : taux de chômage (zone euro)

14h15 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI manufacturier (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux