Breakfast News | 2 mai 2017

La séance à Wall Street le 1er mai

Hier, le Président américain a reparlé de sa proposition de séparation des activités de banque de détail et de banque d’affaires au sein des grands groupes bancaires : un remake de la loi Glass-Steagall démantelée en 1999 par Clinton. Réaction en bourse, les valeurs bancaires ont dévissé sur la séance avant de se rattraper en fin de séance : +0,8% pour Goldman Sachs et +1,3% pour Morgan Stanley par exemple.

Rivés sur la Fed jusqu’à demain soir

On quitte la sphère politique française deux minutes. Dès aujourd’hui et pour deux jours, le FOMC se réunit pour rendre compte de la politique monétaire américaine à mener sur les prochains mois. Les opérateurs de marché n’attendent pas une nouvelle hausse des taux de la Fed avant le mois de juin. Ils seront plutôt attentifs aux commentaires émanant de  Janet Yellen  sur les premiers éclairages du programme fiscal de Trump – dévoilé la semaine dernière – et sur la manière dont le bilan de la Fed – 4 500 milliards de dollars – sera assaini. En attendant les 3% de croissance promis par Trump, la progression du PIB sur le premier trimestre a déçu : +0,7% en rythme annualisé. Quant aux dépenses des ménages, elles n’ont progressé que de 0,3% : plus faible hausse en 5 ans.

Soutien aux fondations actionnaires

Alors que ce modèle d’actionnariat est répandu dans plusieurs pays, 54% de la capitalisation boursière du marché danois sont par exemple détenus par des fondations, le mécanisme de fondations actionnaires existe en France depuis 2005 mais ne séduit pas. L’avantage principal pour l’entreprise concernée réside dans la stabilité du capital que lui procure ce type de gouvernance et donc sa résistance aux OPA. La fondation actionnaire remplit alors une double mission : économique et philanthropique. Un des freins majeurs mis en avant par l’Inspection Générale des Finances (IGF) est lié au droit successoral qui protège aujourd’hui les héritiers et conjoints sur les biens du cédant (ici un chef d’entreprise). L’objectif serait donc de faire évoluer la réglementation vers des libéralités qui pourraient excéder la moitié de ses biens et ainsi ne pas octroyer aux héritiers et conjoints une minorité de blocage, perturbant potentiellement la bonne poursuite des missions économique et d’intérêt général portées par l’entreprise.

La voiture de Valeo en test dans Paris

Après avoir fait un tour d’Europe puis circulé sur le périphérique parisien avec succès, le véhicule autonome de Valeo vient d’obtenir l’autorisation de tester les rues parisiennes intra-muros. Objectif d’ici à cet été : traverser la place de l’Etoile sans carambolage !

Calendrier macro-économique

  • 09h50 : indice PMI manufacturier (France) ;
  • 09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne) ;
  • 10h00 : indice PMI manufacturier (zone Euro) ;
  • 10h30 : indice PMI manufacturier (Royaume-Uni) ;
  • 11h00 : taux de chômage (zone Euro).

Benjamin Frazer

Partager l'article