Breakfast News | 23 juin 2017

Et si l’inflation était surestimée et la croissance sous-estimée

C’est la théorie de l’économiste Philippe Aghion démontrée dans une étude présentée devant l’Association Française de Science Economique (AFSE). Selon lui, « la croissance française est sous-évaluée de moitié depuis 2006 » (Les Echos), la faute à la mauvaise prise en compte du progrès technologique. Deux exemples pour l’illustrer. Lorsqu’un nouveau produit arrive sur le marché, les statisticiens peinent à évaluer l’amélioration de sa qualité en matière de prix. Dès lors, ils le comparent maladroitement aux produits déjà existants. D’où une inflation du prix surestimée car ce sont bien deux produits différents, donc directement incomparables. Autre biais relevé, alors que la comptabilité nationale juge la croissance des grandes entreprises à travers l’évolution de leurs parts de marché, les petites entrantes, grignotant des parts aux grandes, sont sous-estimées. Il en résulte un tassement du taux de croissance qui serait meilleur si l’ensemble de l’univers des entreprises était pris en compte.

L’Afrique ne fait pas encore rêver les investisseurs étrangers

Rapportés à sa population, les flux d’investissements étrangers (FDI) sur le continent africain restent très faibles en 2016, de l’ordre de 59 milliards de dollars. L’Angola pour son pétrole et l’Egypte pour son gaz sont toujours attractifs, cumulant près de la moitié des investissements. L’Egypte séduira d’autant plus dans les mois à venir que son cadre juridique va évoluer : fin de la loi sur les banqueroutes qui condamnaient à la prison les patrons déposant les bilans et exemption fiscale de 50% pour les entreprises menant des projets en zones reculées.

L’assurance-vie encore délaissée

Pour une collecte nette de 300 millions d’euro en mai, l’assurance-vie aura collecté seulement 1,7 milliard d’euros depuis le début de l’année (10,9 milliards d’euros sur la même période en 2016). En comparaison, le livret A rafle 1,3 milliard d’euros rien qu’en mai. La période de taux bas et la charge des prestations des assureurs ont contribué au tassement des rendements servis dans les fonds euros (1,85% en moyenne en 2016). Toutefois, la satisfaction pour ce corps de métier provient de la souscription plus rémunératrice d’unités de compte (UC) pour une part de la collecte depuis janvier de 27% contre 20% à la même période en 2016.

La conquête de l’Inde par Apple

Dernier marché très porteur pour Apple qui peine encore à séduire : l’Inde ! C’est le deuxième plus important marché derrière la Chine en matière de mobiles. La firme américaine y progresse peu jusqu’ici et détient seulement 3% de parts de marché contre 27% pour Samsung. Si les prix des iPhones sont encore trop élevés, Apple commence à fabriquer et vendre localement pour s’aligner à la concurrence.

Calendrier macro-économique

  • 08h45 : croissance du PIB (France) ;
  • 09h00 : indices PMI manufacturier et des services (France) ;
  • 09h30 : indices PMI manufacturier et des services (Allemagne) ;
  • 10h00 : indices PMI manufacturier et des services (zone Euro) ;
  • 14h30 : indice des prix à la consommation (Canada) ;
  • 15h45 : indices PMI manufacturier et des services (Etats-Unis) ;
  • 16h00 : ventes de logements neufs (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Partager l'article