Breakfast News | 3 avril 2020

Tous au chomdu !

Sur la semaine écoulée, le nombre de demandeurs d’emploi aux Etats-Unis a encore explosé : +6,65 millions d’Américains, portant le chiffre à près de 10 millions sur deux semaines. Et ce n’est pas fini, tant le territoire est vaste et les mesures de confinement désordonnées. Certains observateurs parlent d’un chômage dépassant bientôt les 30 %. L’emploi américain n’a jamais connu pareille situation avec une telle soudaineté. Il est probable que le gouvernement fasse un nouveau geste pour une meilleure prise en charge des chômeurs américains.

Trump soulage le prix du baril

Les cours du pétrole remontent fortement ces deux derniers jours, ayant même atteint hier 36 dollars pour le Brent (référence européenne) quand il cotait 22 en début de semaine. Le compte Twitter de Trump y est pour quelque chose. Le Président américain écrit qu’il s’est entretenu avec son « ami » le prince héritier MBS d’Arabie Saoudite et le Président Poutine. Il s’attend à ce qu’ils réduisent tous deux leur production de pétrole rapidement. Dans l’instant d’après, l’Arabie Saoudite appelait à une réunion « urgente » de l’Opep et d’autres pays comme la Russie.

Vendeurs de Treasuries

Plus de 100 milliards de dollars de Bons du Trésor américain ont été vendus en trois semaines. L’explication n’est pas tant dans la défiance des porteurs étrangers envers les Etats-Unis que dans le manque de liquidité sur le marché du dollar. En effet, beaucoup de banques centrales, surtout les plus petites, assèchent leur portefeuille de Treasuries pour récupérer des dollars et soutenir ainsi leurs entreprises locales et devise. Pour ne pas déstabiliser davantage le marché des Treasuries et voir les taux remonter, la Fed achète des Treasuries et a mis en place parallèlement un système permettant à ces banques centrales d’apporter leurs Treasuries en garantie d’un prêt libellé en dollars : une façon pour elles de ne pas vendre leurs titres tout en récupérant leur valeur en dollars.

Désordre des IPO

L’heure n’est évidemment pas à la fête pour les introductions en Bourse (IPO). En Europe et aux Etats-Unis, beaucoup d’opérations ont été reportées. C’est ainsi que, pour la première fois en 4 ans, les IPO d’origine chinoise sont passées devant celles des Etats-Unis en nombre d’opérations et en montants levés. Selon EY, à Shanghai et à Shenzhen au premier trimestre, 52 entreprises ont levé 11,8 milliards de dollars. Le marché des IPO en Chine a été plus actif que sur la même période en 2019 malgré l’épidémie apparue mi-décembre.

Dans le reste de l’actualité

Dans la tempête boursière actuelle, le fonds souverain norvégien, le plus grand au monde, a subi une perte historique de 113 milliards de dollars (-14,6 %).

L’attestation de déplacement dérogatoire sera disponible sur smartphone dès lundi.

Calendrier macro-économique

09h50 : indices PMI des services et composite (France)

09h55 : indices PMI des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services et composite (zone euro)

10h30 : indices PMI des services et composite (Royaume-Uni)

11h00 : ventes au détail (zone euro)

14h30 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI non manufacturier (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux