Breakfast News | 31 juillet 2017

Le secteur qui ne connaît pas la crise

L’Etat a encaissé l’an dernier 920 millions d’euros de contraventions sur la seule partie « radars de route », en hausse de 18,5% par rapport à 2015. Les étrangers sont de moins en moins épargnés par nos radars puisqu’aujourd’hui 12 pays ont signé un accord de réciprocité avec la France sur les envois/réceptions d’avis de contravention, la Hongrie, la Slovaquie et la République Tchèque pour les derniers. Ces recettes sont normalement versées sur un compte spécial alloué exclusivement à la réduction de la mortalité routière. Dans les faits, la Cour des Comptes nous l’a rappelé lors d’un récent rapport, la moitié est utilisée pour le remboursement de la dette publique…

Hausse des exportations et bonne surprise sur l’investissement

Au deuxième trimestre, la croissance de la France a été la même qu’au premier, à +0,5%. Cette fois-ci, ce sont les exportations qui se sont distinguées et qui ont tiré la croissance (+3,1% sur la période). La crainte était ailleurs, sur les investissements. En effet, la fin du suramortissement fiscal, à compter du mois d’avril, était perçu comme un frein majeur à l’investissement. Il n’en est rien, bien qu’ils diminuent, les investissements des entreprises restent dynamiques, à +0,5% après +2,1% au premier trimestre. Couplés à de bons chiffres de la production manufacturière, ces indicateurs laissent fort à croire que la reprise est bien ancrée.

1 000 milliards de dollars en fumée

Les unes après les autres, les réformes souhaitées par le Président Trump se heurtent aux réalités économiques. Aujourd’hui, c’est le projet de border tax qui est définitivement abandonné par le Congrès. Les recettes de cette taxe sur les importations étaient estimées à 1 000 milliards dans le programme du candidat Trump. Le problème est que toutes ces mesures étaient censées financer sa très grande réforme fiscale. Que va-t-il en être après ces échecs ? C’est le prochain épisode.

Levées de fonds records pour les start-up européennes de la tech

Selon une étude Clipperton, elles ont levé 7,7 milliards de dollars au premier semestre. Le britannique Improbable (réalité virtuelle) et l’allemand Delivery Hero (livraison de repas) enregistrent les plus importantes levées. Cette croissance provient en grande des partie des méga-deals (levée de plus de 100 millions de dollars), représentant plus d’un quart du nombre de levées. Le Royaume-Uni reste le marché le plus dynamique encore ce trimestre, comptabilisant 2,9 milliards de dollars de fonds levés.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : ventes au détail (Allemagne) ;
  • 11h00 : indice des prix à la consommation (zone Euro) ;
  • 11h00 : taux de chômage (zone Euro) ;
  • 16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Partager l'article