Breakfast News | 5 décembre 2023

L’envol des cryptos

Hier, le bitcoin a dépassé les 40 000 euros (42 000 dollars), une première depuis avril 2022. La reine des cryptomonnaies flambe ainsi de près de 150 % depuis le début de l’année. L’institutionnalisation de l’univers crypto, avec la mise en place de mesures coercitives (dans des affaires comme FTX ou Binance), ainsi que la perspective de baisse des taux courant 2024 sont des facteurs positifs pour les cryptomonnaies.

Une autre flambée

Hier encore, l’once d’or s’est adjugée à plus de 2 000 dollars sur les marchés. Un record historique ! Son cours est porté par les anticipations de baisse des taux l’an prochain, comme les cryptomonnaies, mais aussi par l’amassement toujours plus important d’acheteurs institutionnels : les banques centrales (des pays émergents surtout). Dans un univers que beaucoup souhaitent voir dédollarisé, l’or reste un moyen de diversifier ses réserves.

Couac à la COP28

Aujourd’hui, le Global Carbon Project présente son bilan sur les émissions de dioxyde carbone dans le monde. 2023 devrait être une année de nouvelle accélération des émissions : +1,1 %, à 36,8 gigatonnes, un rythme supérieur à celui de l’an dernier (+0,9 %). C’est un pas de travers au regard de la limitation de la trajectoire d’un réchauffement climatique fixée à 1,5 degré (par rapport à l’ère préindustrielle) à horizon 2100.

Au tour du bilan !

Baisser les taux est une des deux manœuvres que peut réaliser une banque centrale ; l’autre concerne la taille de son bilan d’actifs. En zone euro, la BCE ne fait plus gonfler le sien depuis mars 2022. En revanche, elle continue de remplacer tous les mois les titres acquis dans le cadre de son programme « urgence pandémie » (PEPP), soit environ 15 milliards d’euros. Hier, Christine Lagarde, Présidente de la BCE, déclarait devant les députés européens que la question de l’extinction progressive de ce programme pourrait arriver plus rapidement que prévu dans le courant de l’année prochaine.

Dans le reste de l’actualité

Le Royaume-Uni durcit ses conditions d’entrée pour les travailleurs étrangers.

L’opérateur espagnol Telefonica se prépare à licencier un tiers de ses effectifs.

Calendrier macro-économique

09h50 : indices PMI des services et composite (France)

09h55 : indices PMI des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services et composite (Zone euro)

10h30 : indices PMI des services et composite (Royaume-Uni)

15h45 : indices PMI des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI non manufacturier (Etats-Unis)

16h00 : rapport JOLTS (Etats-Unis)

Partager l'article