Breakfast News | 6 janvier 2020

Le moteur de l’année boursière 2019

Après une fin d’année 2018 difficile, l’éclaircie s’est très vite manifestée en 2019. Dès le 4 janvier, elle s’est matérialisée par la prise de parole de Powell, le Président de la Réserve fédérale américaine, et la baisse consécutive des taux directeurs de l’institution qui s’est répétée trois fois dans l’année : des baisses qui ont clairement boosté l’année boursière 2019.

Johnson en clôture de l’année

Plus de trois ans après le référendum, une avancée majeure a été observée sur le front du Brexit : non pas sur les négociations avec l’UE mais sur la majorité parlementaire britannique. Le résultat du scrutin des élections anticipées du mois dernier a donné les coudées franches à Johnson pour faire passer son projet de Brexit (et son calendrier) au Parlement britannique. C’est grâce à cette visibilité retrouvée que le marché britannique signait en décembre le meilleur mois boursier d’Europe.

Le moteur américain

Il n’est toujours pas en révision. L’emploi américain affichait, encore en décembre, une santé insolente ! Toujours au plus bas (3,5 %), le taux de chômage favorise la poursuite du long cycle de croissance de l’économie américaine en territoire positif sur 125 mois consécutifs ! Dans le même temps, le climat s’est apaisé entre les Etats-Unis et la Chine grâce à des suspensions de droits de douane. Toutefois, un accord final semble encore loin.

En zone euro

Les risques se sont nettement amoindris dans les pays du Sud, Portugal et Grèce en tête. Ainsi, le marché grec s’est offert la palme d’or de la performance boursière mondiale de l’année. Quant à l’Allemagne qui inquiète par son ralentissement, il convient de relativiser : l’Allemagne est un pays à la rigueur éprouvée et ses outils budgétaires, non encore utilisés, sont aujourd’hui parmi les plus puissants de la zone euro.

Dans le reste de l’actualité

Les grèves ? This is NOT the end!

Les dernières années de Ghosn résumées par des modèles maison : Renault Trafic puis Renault Captur et enfin Renault Evasion.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

09h50 : indices PMI des services et composite (France)

09h55 : indices PMI des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services et composite (zone euro)

10h30 : indices PMI des services et composite (Royaume-Uni)

11h00 : prix à la production (zone euro)

15h45 : indices PMI des services et composite (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux