Breakfast News | 6 octobre 2017

L’Insee confirme le rebond

Les nouvelles sont bonnes pour l’économie française. La hausse de la croissance, la plus importante depuis 2012, est conséquente : elle devrait atteindre 1,8 % en 2017. Le gouvernement bénéficie de la bonne santé de la zone euro et des actions du dernier quinquennat. Cette situation favorable se ressent dans le secteur privé où l’on continue d’investir avec optimisme et cette tendance devrait se maintenir au moins jusqu’à la fin de l’année en tutoyant les 4 %. Le taux de chômage, quant à lui, est en baisse, et le pouvoir d’achat continue de progresser. Que demander de plus ? Que le gouvernement actuel se rassure, il reste encore du travail. Le commerce extérieur pèse toujours autant sur l’économie…

Orange Bank, le Crédit Agricole voit rouge

La banque verte réplique. A quelques semaines du lancement d’Orange Bank, elle annonce une prochaine offre mobile incluant un compte courant et un moyen de paiement très bon marché. Les deux offres concurrentes sont issues des mêmes convictions sur l’avenir de la banque moderne : les futures générations seront exigeantes. Des offres simplifiées, moins chères, et surtout accessibles par mobile devront répondre à leurs nouvelles habitudes de vie. Néanmoins, ce nouveau parangon envisagé n’est pas sans risque pour le Crédit Agricole. Cette nouvelle offre risque progressivement de tirer les prix vers le bas et mettre en danger son offre traditionnelle. Un pari sur l’avenir…

Des biotechs aux bitcoins

La compagnie américaine Bioptix change de cap et s’oriente dans le secteur des devises digitales, avec la conviction que les débuts de cette industrie sont, d’une certaine manière, comparables à ceux de l’internet. Première grande action dans cette nouvelle stratégie : changer de nom. Ce qui n’est pas sans effet : le cours de l’action sur le Nasdaq a bondi de 24,5% ! D’ores-et-déjà, le groupe a investi à hauteur de 12 % dans Coinsquare, une plateforme d’échange de monnaies digitales au Canada. Affaire à suivre…

Ça sent le gaz

Total marche sur les plates-bandes d’EDF et d’Engie. Le géant pétrolier lance une offre de gaz et d’électricité, avec un objectif de 3 millions de clients dans moins de 5 ans. L’acquisition du fournisseur d’énergie belge Lampiris l’an dernier marquait les prémisses de cette volonté de se frayer un chemin vers ce marché. Ce nouveau challenger promet d’agiter la concurrence en proposant des offres à un tarif inférieur de 10 % à celui du marché. La principale difficulté pour Total sera de réussir à vendre une énergie « verte »… Paradoxal pour un groupe pétrolier, mais nécessaire pour séduire les consommateurs actuels. Et ce projet risque de se heurter à la résistance des leaders actuels qui n’entendent évidemment pas se laisser faire…

Dans le reste de l’actualité

Wendel cherche son nouveau dirigeant après le départ de Frédéric Lemoine, à qui le tour ? McDo se lance dans les Burgers végétariens à partir du 10 octobre. Au Japon, on assiste à un duel très à droite entre Shinzo Abe, qui a dissolu l’assemblée, et son ancienne alliée Yuriko Koike. Le premier ministre sortant aurait-il fait la même erreur que Chirac ? La grande banque Banco Sabadell est la première à fuir la Catalogne devant le risque indépendantiste et l’inquiétude grandit chez les investisseurs devant la tournure des évènements politiques de la région.

Calendrier macro-économique

08h00 : commande à l’industrie (Allemagne)

09h30 : indice des prix immobiliers (Royaume-Uni)

14h30 : créations d’emplois (Etats-Unis)

14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)

Nathan Hirtzig

Partager l'article