Breakfast News | 6 septembre 2021

L’emploi américain

Les chiffres de l’emploi américain pourraient calmer les ardeurs de la Fed autour des modalités et surtout du calendrier de son prochain resserrement monétaire. Certes, le taux de chômage a reculé à 5,2 % (-0,2 %), mais on est loin du plein emploi pré-crise (autour de 3,5 %). De plus, beaucoup d’Américains sont sortis du marché du travail avec la crise. De fortes tensions persistent donc. L’économie américaine n’a d’ailleurs créé que 235 000 emplois (750 000 attendus) en août, après 940 000 en juin et 1 050 000 en juillet.

L’endettement des Etats

Où en sommes-nous ? En zone euro, la dette publique dépasse 100 % du PIB depuis le mois de juin (+8 % sur un an). Crise prolongée oblige, 2021 ne sera pas l’année de l’inversion de la courbe. Les prévisions de déficit public de la zone euro atteignent près de 8 % du PIB (niveau supérieur à l’an passé). Les pays les plus endettés à ce jour, tels que l’Italie (158 % du PIB), sont aussi ceux qui s’endettent le plus cette année (11,1 % de déficit anticipé).

Quelle rigueur ?

A ce jour, les pays du Nord de l’Europe, dont les finances sont moins dégradées, ne militent toujours pas pour le retour à une certaine rigueur budgétaire. A raison, ils ont probablement en tête le retour précoce de l’orthodoxie financière de 2011-2012 qui avait nettement fragilisé la reprise. De même, la BCE, qui a permis ces endettements d’Etats à moindres coûts, n’est pas davantage pressée à l’idée de fermer le robinet des liquidités.

A tour de bras

Les banques américaines sont de plus en plus actives sur le marché de la propriété intellectuelle. Elles consacrent de gros budgets à l’internalisation de leurs développements technologiques pour ne pas se faire dépasser par des start-up domestiques ou des géants internationaux. Depuis 2020, elles déposent donc à tour de bras des brevets sur l’analyse de données, le paiement, l’intelligence artificielle ou encore la blockchain. La plus dynamique d’entre elles, Bank of America, a déposé 227 brevets sur les six premiers mois de l’année (+23 % sur un an). Toutefois, elle n’est pas encore entrée dans le Top 100 des entreprises américaines les plus actives dans le domaine.

Dans le reste de l’actualité

Après l’élimination de Gaël Monfils, il ne reste plus aucun Français en course à l’US Open.

TF1 a acquis l’intégralité des droits de diffusion de la Coupe du Monde de rugby 2023.

Calendrier macro-économique

Toute la journée : fête du Travail (Etats-Unis)

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

09h30 : indice PMI de la construction (Allemagne)

10h30 : indice PMI de la construction (Royaume-Uni)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email