Breakfast News | 7 novembre 2019

Le retour de la Chine sur le marché en euros

Cela faisait 15 ans que la Chine n’avait plus émis de dette obligataire sur le marché européen. Elle vient de lever 4 milliards d’euros. A 7 et à 20 ans, les rendements annualisés à l’échéance ressortent à 0,2 % et 1,08 %, une aubaine pour beaucoup de gérants européens. Preuve de l’engouement des investisseurs pour cette denrée rare, les carnets d’ordres ont atteint les 20 milliards d’euros. Rapportée au besoin de financement de l’Etat chinois, cette émission reste infime. Sa vocation principale est de servir de repère aux entreprises chinoises souhaitant s’endetter en euros.

En parlant de taux…

Les emprunts d’Etat de la zone euro remontent fortement depuis la rentrée. Hier, le rendement de l’OAT à 10 ans (taux de référence français) a même refranchi la barre du 0 %. L’énième appel de Draghi, juste avant son départ de la BCE, à la relance budgétaire a fait tilter les investisseurs. Si les taux directeurs peuvent avoir trouvé un plancher de moyen terme, les attentes de creusement de déficit public pour « relancer la croissance » sont fortes. Cela redonne confiance aux investisseurs qui se défont de leurs emprunts les moins rémunérateurs (dettes souveraines de la zone euro) pour trouver mieux ailleurs (dettes souveraines hors zone euro, dettes d’entreprises ou même actions).

En parlant de budget…

En Allemagne, le Conseil des Sages du gouvernement Merkel est de moins en moins enclin à préserver une politique budgétaire irréprochable devant la crainte grandissante d’un ralentissement économique. Ils ont d’ailleurs révisé leurs projections de croissance pour 2019 qui, selon eux, ne devrait plus atteindre que +0,5 %.

Réforme de la fonction publique

Ce n’est pas en France mais au Brésil ! Bolsonaro a dévoilé de nouvelles ambitions de réformes visant à décentraliser les ressources de l’Etat et renforcer la rigueur budgétaire. Les fonctionnaires ne bénéficieraient plus de la garantie d’un emploi à vie et les périodes d’essai seraient allongées à 3 ans. En début de carrière, les salaires seraient revus à la baisse. En cas d’urgence budgétaire, l’Etat se réserverait le droit de réduire le temps de travail de ses fonctionnaires, et donc proportionnellement leurs salaires, pour réduire temporairement les coûts. Enfin, un meilleur partage de la manne pétrolière avec les collectivités locales et l’adoucissement de la fiscalité des entreprises devraient faire partie du train réformateur.

Dans le reste de l’actualité

Depuis ce matin et jusqu’au 19 novembre, il est possible de souscrire à l’introduction en Bourse de la Française des Jeux.

Cette année, la croissance économique des 45 pays d’Afrique subsaharienne devrait atteindre +3,2 %.

La finale de la Coupe du monde de League of Legends se jouera ce week-end à guichets fermés à l’AccorHotels Arena.

La reine Elizabeth II ne portera bientôt plus de manteaux en véritable fourrure : les nouvelles créations auront recours à de la fausse.

Calendrier macro-économique

08h00 : production industrielle (Allemagne)

09h30 : indice des prix immobiliers (Royaume-Uni)

11h00 : prévisions économique de l’UE (zone euro)

13h00 : Minutes de la réunion du MPC (Royaume-Uni)

13h00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Conseiller en Investissements Financiers – ORIAS n° 16001013 – ANACOFI n° E008309 | © Copyright - Investeam Wealth. Designed by OLC