Breakfast News | 9 janvier 2020

One direction

Nous ne parlons pas du boys band éponyme mais bien des marchés actions. Ils restent résolument haussiers. Chaque secousse, quelle soit (géo)politique ou économique, donne lieu à un très bref décrochage des valorisations avant de repartir à l’assaut des précédents sommets. Le dernier exemple en date est évidemment cette attaque iranienne en Irak visant les Etats-Unis. Certes, Trump a désamorcé le conflit avec son discours. Mais le climat reste tendu. Hier, les Bourses américaines et européennes clôturaient respectivement en hausse de 0,49 % (S&P 500) et de 0,35 % (Euro Stoxx 50). Cela en dit long sur la tendance de fond…

Dividendes et rachats d’actions record

L’an dernier, les groupes du CAC 40 ont restitué 60,2 milliards d’euros à leurs actionnaires, sous la forme de dividendes ou de rachats d’actions. C’est 12 % de plus que l’année précédente et au-dessus des 57 milliards d’euros de 2007 (précédent record). Vivendi a été le meilleur distributeur : 8,5 % de sa capitalisation boursière a été rachetée et 2,7 % a été reversée en dividendes. En 2020, compte tenu des estimations de résultats sur 2019, la tendance globale ne devrait pas se ternir.

Une idée reçue

Une entreprise qui verse des dividendes ou rachète ses actions ne le fait pas toujours au détriment de ses investissements. Pour la plupart des groupes du CAC 40, on observe même le contraire. En 2018 par exemple, ils distribuaient des sommes record et augmentaient conjointement leurs investissements de 9,7 % en moyenne.

Le creux de la vague ?

La Banque mondiale a fait part de ses prévisions de croissance mondiale pour l’année. Ce sera +2,5 % en 2020 après +2,4 % en 2019. La croissance sera tirée par les pays émergents et en développement (+4,1 % attendus en 2020). Le redressement du commerce et des investissements aideront la timide reprise mondiale. Côté risque, l’institution fait part de ses inquiétudes sur la faible croissance de la productivité.

Dans le reste de l’actualité

Carlos Ghosn plie mais ne rompt pas : il n’a pas perdu ses capacités de showman !

Harry et Meghan renoncent à leur rôle au sein de la famille royale britannique et partent s’installer partiellement en Amérique du Nord.

Calendrier macro-économique

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

08h00 : production industrielle (Allemagne)

11h00 : taux de chômage (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux