Breakfast News | 9 octobre 2018

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

On a perdu la Chine…

Dimanche, la banque centrale chinoise annonçait un nouvel assouplissement, le quatrième cette année, du taux de réserves obligatoires que les banques chinoises doivent détenir : une façon d’encourager le crédit. Cette mesure n’a pas suffi à rassurer. Hier, les Bourses de Shanghai et de Shenzhen clôturaient respectivement à -3,72 % et -3,83 % dans un climat qui continue de s’assombrir entre les Etats-Unis et la Chine.

… Et l’Europe continue de ployer

Hier encore, les places boursières européennes ont poursuivi leur chute sur fond de tensions commerciales, de hausse des taux aux Etats-Unis et de problème politique en Italie. Par ailleurs, l’écart se creuse entre le Dax 30 allemand (-7,51 %) et le CAC 40 GR français (+2,68 %) depuis le début de l’année. Les marchés américains sont restés eux de marbre (comme d’habitude) et ont fini globalement à l’équilibre.

Quelques chiffres sur l’investissement responsable

Fin 2017, près d’une société de gestion sur trois prenait en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Parmi les plus grandes, on retrouve Allianz GI, BNP Paribas AM et AG2R La Mondiale. Deux labels distinguent désormais ces gestions : le label ISR du Ministère de l’Economie et des Finances et le label Transition énergétique et économique pour le climat du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Les encours en ISR représentent aujourd’hui 9 % de l’encours total du marché (3 500 milliards d’euros).

Les ambitions du fonds souverain saoudien

A ce jour, les actifs du Public Investment Fund (PIF) sont supérieurs à 300 milliards de dollars. Le prince Mohammed ben Salmane (MBS) a revu à la hausse sa collecte, issue notamment de la cession de sa participation dans le géant saoudien de la chimie Sabic, et prévoit 170 à 180 milliards de dollars supplémentaires à investir d’ici fin 2020. En ligne avec sa volonté de réduire la dépendance du pays aux revenus du pétrole, MBS annonçait que les futurs investissements seraient consacrés pour moitié à des opportunités hors Arabie Saoudite. Par ailleurs, il a redonné une date pour l’introduction en Bourse d’Aramco pour fin 2020 ou début 2021.

Dans le reste de l’actualité

Dans le café, Illy s’allie à JAB pour contrer Nestlé et Lavazza.

La Banque de France relève ses prévisions de croissance du PIB à +0,5 % pour le troisième trimestre.

Le prix Nobel d’économie est décerné aux américains William Nordhaus et Paul Romer pour leurs travaux sur le changement climatique et l’innovation.

Calendrier macro-économique

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

Partager l'article