Breakfast News | 16 mai 2017

Santé des entreprises

Après un recul des défaillances d’entreprises et un moral des patrons en nette progression, c’est au tour de la trésorerie des grandes entreprises et des ETI de s’améliorer de mois en mois, atteignant même un plus-haut de 2005. Selon COE-Rexecode, ce nouveau signal positif sur la santé des sociétés françaises incombe à la baisse du coût des matières premières depuis le mois de mars et à la réduction des délais de paiement.

L’immobilisme politique néerlandais

On assiste aux Pays-Bas à un remake de la situation politique espagnole observée il y a quelques mois. Pour rappel, le 15 mars dernier se tenait les Législatives néerlandaises. Quatre partis étaient arrivés en tête. Au sein de cet arc-en-ciel politique, le Premier ministre libéral Mark Rutte, au pouvoir depuis 2010, a tenté de construire une coalition entre libéraux, démocrates, écologistes et extrême-droite. Deux mois plus tard, toujours pas d’accord sur une feuille de route. En attendant, le gouvernement règle les affaires courantes…

Du pain sur la planche pour les assureurs

C’est probablement l’un des pans du métier d’assureur qui recèle le plus gros potentiel sur les décennies à venir. La cyberassurance – assurer le risque lié à des attaques informatiques – revient au goût du jour après le piratage à l’échelle mondiale de la fin de la semaine dernière. Sur le marché français, selon Marsh Franc, seulement 60 à 70% des groupes du CAC 40 et 2 à 3% des PME affirment être couverts face à ce risque. Aujourd’hui, 80% du marché de la cyberassurance est concentré aux Etats-Unis avec des primes d’assurance encore très abordables, entre 0,5% et 1% de la capacité couverte. Une hyperinflation des prix se produire dans les prochaines années, si des scandales d’ampleur continuent à éclater.

Les fluctuations du cours du pétrole

Le cours a rebondi… un peu (trop peu ?) Alors que l’OPEP se réunit le 25 mai prochain, la Russie et l’Arabie Saoudite ont annoncé vouloir continuer à réduire leur production jusqu’en mars 2018. Ce signal n’a pas manqué de faire rebondir le cours du baril de Brent, à 52 dollars (+2,6%). Un rebond qui reste toutefois mitigé après la baisse des derniers mois (plus haut à 1 an à 57 dollars, atteint grâce à l’accord de l’OPEP fin novembre sur une réduction de la production). Le frein à une réintégration de ces niveaux provient certainement du schiste américain, en croissance fulgurante depuis des mois, comme le confirme les derniers chiffres du Ministère de l’Energie américain.

Calendrier macro-économique

  • 08h45 : indice des prix à la consommation (France) ;
  • 10h30 : indice des prix à la consommation (Royaume-Uni) ;
  • 10h30 : prix à la production (Royaume-Uni) ;
  • 11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne) ;
  • 11h00 : croissance du PIB (zone Euro) ;
  • 11h00 : balance commerciale (zone Euro) ;
  • 11h00 : indice ZEW du sentiment économique (zone Euro) ;
  • 14h30 : permis de construire (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : mises en chantier (Etats-Unis) ;
  • 15h15 : production industrielle (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 15 mai 2017

Une rencontre sous les meilleurs auspices

La chance sourit aux audacieux. C’est décidément la règle qui se dessine pour les premiers jours de Macron. Alors que le ciel parisien alternait entre pluie, nuages et soleil, la passation de pouvoir et la remontée des Champs-Elysées a pu s’opérer au sec. La différence est déjà notoire avec les innombrables sorties de l’ancien président Hollande, sous des trombes d’eau ! Autre élément qui arrive à point nommé pour le nouveau Président : la puissance confirmée de la Chancelière allemande, remportant encore ce week-end un fort scrutin régional. Tous deux se rencontreront aujourd’hui. Renforcer les liens franco-allemands et l’Union européenne en général est toujours plus aisé dans ces conditions.

Ne faisons pas de politique

Un vieux monsieur est assis sur un banc en face de la grille du Coq du Palais de l’Élysée. Au bout d’une heure, il se lève et s’approche du Garde Républicain :

  • « Bonjour Monsieur, j’aimerais visiter l’Élysée et rencontrer le Président François Hollande. »

Le Garde Républicain lui répond :

  • « Monsieur Hollande n’est plus Président et il n’habite plus ici. »

Le vieux monsieur s’en va sans dire un mot. Le lendemain le vieux monsieur est de nouveau assis sur son banc. Au bout d’une heure, il se lève, va voir le Garde Républicain et lui dit :

  • « Je veux visiter l’Élysée et rencontrer le Président François Hollande. »

Le garde lui dit :

  • « Monsieur Hollande n’est plus Président et il n’habite plus ici. »

Le vieux Monsieur s’en va sans dire un mot. Le troisième jour, le vieux monsieur est assis sur le même banc et fixe longuement l’Élysée. Il se lève enfin, va voir le Garde Républicain et lui dit à nouveau :

  • « J’aimerais visiter l’Élysée et rencontrer le Président François Hollande. »

Le pauvre Garde Républicain est très embêté.

  • « Monsieur, cela fait 3 jours que vous demandez à rencontrer Monsieur Hollande et ça fait 3 jours que je vous dis que Monsieur François Hollande n’est plus Président et qu’il n’habite plus ici. Est-ce qu’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas ? »
  • « Non, non…, dit le vieux monsieur, c’est juste que ça me fait tellement plaisir de l’entendre dire. »

Alors le Garde Républicain se met au garde-à-vous, le salue et lui dit :

  • « A demain, Monsieur. »

Quand la science-fiction devient réalité

Cela devait arriver un jour ou l’autre. Une cyberattaque d’une ampleur inégalée à secouer vendredi 150 pays dans le monde. Les entreprises sont les plus touchées. Des usines Renault ont dû fermer et ne sont pas encore rouvertes. Des hôpitaux britanniques sont sens dessus dessous. Les hackeurs ont utilisé une faille du système de Windows et demande une rançon payable en… Bitcoins !

Calendrier macro-économique

  • 14h30 : indice manufacturier Empire State de la Fed de New York (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 12 mai 2017

L’avenir de François Hollande

Au lendemain de la passation de pouvoir dimanche prochain, François Hollande aura bien mérité une semaine de repos après 5 ans d’exploits… Qu’en est-il de ses aspirations ? L’inversion, peut-être plus accessible, d’autres courbes… Il devrait notamment prendre la tête de la fondation « La France s’engage », créée dans la même veine que son initiative de récompenser des projets innovants au service du vivre-ensemble. Dans cet écrin de solitude, il devrait également écrire un nouveau best-seller pour « expliquer » à qui veut l’entendre ce qu’il n’a pas assez expliqué. Prometteur !

Le yo-yo du jour

Début mars, Snap (Snapchat) s’introduisait en Bourse (IPO). Comme beaucoup de jeunes valeurs tech, les perspectives de croissance se concentrent sur deux paramètres : le nombre d’utilisateurs et le chiffre d’affaires. Inutile, sur ces sociétés, de regarder si elles font du bénéfice ou pas. En d’autres termes, ce sont les valeurs les plus spéculatives et donc volatiles du marché. Le jour de son IPO, la demande considérable a boosté le titre qui s’est envolé. Hier, la déception des résultats a joué sur les deux variables essentielles : le nombre d’utilisateurs n’a grimpé que de 36% et le CA de « seulement » 286%. Tout cela en-dessous des attentes. La sanction est immédiate : -21,45% sur le titre dans la séance. Aujourd’hui, le prix se rapproche donc de son niveau d’introduction.

Planète médias

Bolloré devrait continuer d’agrandir son pouvoir dans les médias. Déjà détenteur de 60% de Havas, il prévoit de racheter les 40% restants du groupe. Une OPA réalisée en cash pour un montant de 4 milliards d’euros.

A gauche toute

Le Labour britannique lève le voile, par accident, sur son programme pour les Législatives du 8 juin prochain. Renationalisation des chemins de fer et de la poste, augmentation des salaires des fonctionnaires, hausse du budget santé de 7 milliards d’euros par an et gratuité des universités. Un grand revirement à gauche qui a de quoi rendre jaloux les plus… insoumis des Français ! Un programme d’extrême gauche absent du paysage politique britannique depuis les années 80.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne) ;
  • 08h00 : croissance du PIB (Allemagne) ;
  • 11h00 : production industrielle (zone Euro) ;
  • 14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : ventes au détail (Etats-Unis) ;
  • 16h00 : stocks des entreprises (Etats-Unis) ;
  • 16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 11 mai 2017

De l’indépendance du FBI 

A peine arrivé à la moitié de son mandat de 10 ans, le directeur du FBI, James Comey, est renvoyé par Trump. Motif du licenciement : le scandale autour de la messagerie d’Hillary Clinton et la réouverture de cette enquête à 10 jours du scrutin présidentiel. Un motif pour le moins amusant quand on sait que l’affaire a bien plus servi les intérêts de Trump que ceux de  Clinton… La vraie raison serait plutôt à chercher du côté des soupçons sur le rôle de l’administration russe dans la montée au pouvoir de Trump, ce qui reste d’ailleurs à démontrer. C’est ce point que Trump est critiqué puisqu’il remet de facto en cause l’indépendance du FBI dans le traitement de ses affaires et de celles de la Maison blanche. A voir maintenant qui sera l’heureux remplaçant avancé par Trump.

Recadrage éditorial au Festival de Cannes

Un petit tour et puis s’en vont… D’ici 2018, les compagnies de services de vidéo par abonnement ne pourront plus proposer de films au Festival de Cannes. On pense de suite à Netflix dont deux films avaient été promus au Festival. La controverse a fait des heureux (acteurs, réalisateurs et producteurs de films sortant en salle) et des malheureux (le Festival lui-même pour son atteinte à son indépendance éditoriale et les consommateurs en attente de films de ce genre).

La branche américaine d’Axa en Bourse

A occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, Axa a annoncé la très probable introduction en Bourse d’une partie minoritaire de ses activités américaines (20 à 30% du total) au cours du premier trimestre 2018. L’objectif sera de réduire son exposition aux risques financiers et obtenir une meilleure flexibilité financière. L’opération permettra aussi de confirmer ses objectifs (plan stratégique Ambition 2020) et augmenter sa poche consacrée aux acquisitions.

Microsoft accélère le pas dans l’intelligence artificielle

La conférence Build 2017 tenue par Microsoft la nuit dernière révèle la volonté du géant de figurer parmi les leaders de demain dans le cloud et l’intelligence artificielle (IA). Côté expérience client, ces outils permettront pour l’entreprise d’éviter des pertes ou des accidents par la reconnaissance de formes issues de la vision par ordinateur et sa connexion aux objets connectés. Pour le particulier, le but sera d’être assisté dans son quotidien à travers la personnalisation de services cognitifs des objets connectés. Tout pour vous faire perdre votre cerveau… Côté développeur, les outils sont conçus pour une adaptabilité maximale à tous les univers de développement (plateformes et appareils).

Calendrier macro-économique

  • 10h00 : bulletin économique de la BCE (zone Euro) ;
  • 10h30 : production manufacturière (Royaume-Uni) ;
  • 10h30 : balance commerciale (Royaume-Uni) ;
  • 11h00 : prévisions économiques de l’UE (zone Euro) ;
  • 13h00 : rapport d’inflation de la BoE (Royaume-Uni) ;
  • 13h00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni) ;
  • 13h00 : Minutes de la réunion du MPC (Royaume-Uni) ;
  • 14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : prix à la production (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : indice des prix des logements neufs (Canada).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 10 mai 2017

Ligne droite de feux verts 

A en croire les indicateurs macro-économiques, la courbe de la croissance en zone euro se pentifie. En France, le climat des affaires est à un plus haut depuis 2011. En zone euro, le moral des entreprises est également sur un plus haut depuis 6 ans. Alors que les prévisions de croissance s’éclaircissent, les Etats-Unis enregistrent une croissance annualisée de 0,7% contre 1,8% en zone euro ! Des risques continuent pourtant de peser sur l’Europe, notamment le Brexit et les législatives en Italie et en Allemagne. Mais ils sont encore « loin ». Alors le report sur les bourses européennes se poursuit au détriment d’autres places, Wall Street en tête. Depuis le début de l’année, la surperformance du STOXX 600 par rapport au S&P est de 3,8%. Et « les investissements dans les actions américaines des gérants sont tombés au plus bas depuis 9 ans en avril » (MonFinancier).

Personne n’aime le premier de la classe

L’Allemagne continue à se faire crier dessus… Pour de « mauvaises » raisons ! Elle enregistre (encore) un excédent commercial, de 19,6 milliards d’euros, cette fois en baisse par rapport aux deux années précédentes. Elle en profite pour enregistrer des records, à la fois sur les importations (+14,7%, à 92,9 milliards) et les exportations (+10,8% à 118,2 milliards).

Apple et ses sous

800 milliards de dollars. C’est le très récent pallier franchi par la première capitalisation boursière au monde : Apple. Incroyable tendance haussière depuis le début de l’année : +40%. 257 milliards de dollars de cash détenu. En négociation avec plusieurs autres poids lourds de la cote, Apple pourrait – en rapatriant ses milliards sur le sol américain sous condition de n’être pas ou très peu taxée – racheter des groupes d’envergure pour assurer des relais de croissance (ex : Netflix, Disney, Tesla, etc.) Au final, une seule question demeure : à quand les 1 000 milliards ?

Se battre pour Saudi Aramco

Son introduction en Bourse en intéresse plus d’un car elle serait la plus importante jamais réalisée. Le groupe pétrolier Saudi Aramco est en train de choisir la place sur laquelle elle cotera une partie de son capital. Le LSE est bien placé, mais sa réglementation n’est pas la plus optimale pour Aramco. Car le groupe ne compte coter que 5% du total de son capital tandis que le LSE exige normalement 25%. Il y a aussi des exigences en matière de droit des actionnaires minoritaires. L’alternative en cours d’élaboration à la City serait destiné « à de grandes entreprises internationales, avec un fort actionnariat familial ou étatique, et qui pourraient accéder au segment premium ».

Calendrier macro-économique

  • 08h45 : balance commerciale (France) ;
  • 14h00 : discours du Président de la BCE (zone Euro) ;
  • 14h30 : indices des prix à l’import et à l’export (Etats-Unis) ;
  • 16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 9 mai 2017

Au cas où 

Au terme d’une ascension politique fulgurante, Emmanuel Macron est le nouveau Président élu. Du jamais vu ! Le 14 mai prochain : passation des pouvoirs. Début de semaine prochaine : nomination de son Premier ministre et de son gouvernement. Les 11 et 18 juin prochains : élections législatives.

Temporisation technique

Le Macron trade n’est certainement pas fini. Après avoir nourri le marché français et plus généralement les places boursières mondiales, le CAC 40 s’est octroyé hier une pause technique – prises de profits – à hauteur de -0,91% après le rallye haussier entamé depuis son passage au second tour. Rappelons que le CAC 40 gagne déjà plus de 11% depuis le début de l’année.

Schulz au placard

Les « experts » politiques l’avaient enterrée trop vite ! Merkel a marqué des points en remportant dimanche un scrutin dans le Nord. Le CDU, le parti de la chancelière, a recueilli 32% des suffrages en faisant 1,2% de mieux qu’en 2012. Le SPD de Schulz, recule quant à lui de 3% dans la région, à 26,5% des voix, et va certainement devoir « abandonner le gouvernement régional, qu’il présidait à Kiel depuis cinq ans » (Les Echos).

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : production industrielle (Allemagne) ;
  • 08h00 : balance commerciale (Allemagne) ;
  • 14h30 : permis de construire (Canada) ;
  • 16h00 : rapport JOLTS sur les offres d’emplois (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 5 mai 2017

La situation des majors pétrolières 

On est aujourd’hui loin des 27 dollars le baril de Brent de janvier 2016. Galvanisé par l’entente de l’OPEP SUR les quotas de production et la rentrée dans les rangs de l’Arabie Saoudite, les cours naviguaient jusqu’ici au-dessus des 50 dollars. Cela a permis aux grands groupes pétroliers de clôturer une saison de résultats de très bonne qualité au premier trimestre, à l’instar de Royal Dutch Shell qui ferme la marche de ces publications avec une progression de 700% de ses bénéfices par rapport au même trimestre de l’année passée. Hier, alors que l’effet Macron continuait d’être le catalyseur de marché  (+1,35% pour le CAC 40), les cours du pétrole ont fortement reculé (-4%). Une baisse accentuée par la publication de stocks très importants aux Etats-Unis et la bonne forme du gaz de schiste américain. La prochaine réunion de l’OPEP sera également l’occasion de voir si le respect des quotas est toujours d’actualité…

Contre-attaque sur l’Obamacare

Après un premier rejet, Trump a réussi à faire passer, devant la Chambre des représentants, une loi abrogeant l’Obamacare. De justesse : 217 voix pour et 213 voix contre. Le filtre du Sénat est la prochaine étape. Si elle est approuvée, la réforme ne devrait être que partielle.

Envol du premier avion chinois

5 mai 2017, un grand jour à graver à l’encre de chine. Bientôt, la Chine ne sera plus « à la merci des autres » selon les termes du Président Jinping en 2014. En effet, l’industrie aéronautique chinoise a mis au point son premier avion de ligne moyen-courrier, le C919, par Comac. Son baptême de l’air aura lieu aujourd’hui. Dans la lignée du plan « Made in China 2025 », cet avion pourra transporter des voyageurs à l’horizon 2020-2021 !

Calendrier macro-économique

  • 14h30 : créations d’emplois dans le secteur non agricole (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : taux de chômage (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : taux de chômage (Canada) ;
  • 16h00 : indice PMI Ivey (Canada) ;
  • 19h30 : discours de la Présidente de la Fed (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 4 mai 2017

Le luxe devant le pétrole 

Depuis l’an 2000, seuls Orange, EDF et Sanofi ont réussi temporairement à détrôner Total en terme de capitalisation boursière sur le marché français. En 2017, fort d’un environnement très favorable avec un marché du luxe qui croit de 27% depuis le début de l’année, LVMH devient le nouveau numéro 1 de la cote française, se valorisant à 117 milliards d’euros.

Pas si soft que ça

On pensait le Brexit presque derrière nous ; les très récentes interventions et rencontres de représentants des deux camps nous démontrent le contraire. Le discours tenu par le négociateur pour la Commission européenne, Michel Barnier, a été catégorique : l’Union Européenne s’inscrira dans une négociation dure, à la hard Brexit. Ce sont également les échanges du week-end dernier, entre Theresa May et Jean-Claude Juncker, qui se sont soldés par des désaccords persistants. Le gouvernement britannique y voit une stratégie déséquilibrée visant à influencer le scrutin du 8 juin prochain (Législatives). Quoi qu’on en dise, l’UE se débrouille bien en ce début de négociations et parle, à la surprise générale, à peu près d’une seule voix !

Une Fed prudente mais confiante

La Fed décide de laisser ses taux d’intérêt inchangés ce mois-ci. Ces derniers restent donc entre 0,75% et 1%. Selon ses termes, un resserrement monétaire serait « malvenu » entre les votes en France et au Royaume-Uni. Bien que l’économie américaine ait marqué le pas en ce début d’année – +0,7% de croissance annualisée en 2017 et -0,2% sur l’inflation au mois d’avril –  la Fed reste confiante et compte commencer à assainir son bilan dès la fin de l’année. Prochaine réunion du comité monétaire : les 13 et 14 juin prochains.

Calendrier macro-économique

  • 09h45 : indices PMI composite et des services (France) ;
  • 09h50 : indices PMI composite et des services (Allemagne) ;
  • 09h55 : indices PMI composite et des services (zone Euro) ;
  • 10h30 : indice PMI des services (Royaume-Uni) ;
  • 11h00 : ventes au détail (zone Euro) ;
  • 14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : balance commerciale (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : balance commerciale (Canada) ;
  • 16h00 : commandes à l’industrie (Etats-Unis) ;
  • 18h30 : discours du Président de la BCE (zone Euro) ;
  • 22h25 : discours du Gouverneur de la BoC (Canada).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 2 mai 2017

La séance à Wall Street le 1er mai

Hier, le Président américain a reparlé de sa proposition de séparation des activités de banque de détail et de banque d’affaires au sein des grands groupes bancaires : un remake de la loi Glass-Steagall démantelée en 1999 par Clinton. Réaction en bourse, les valeurs bancaires ont dévissé sur la séance avant de se rattraper en fin de séance : +0,8% pour Goldman Sachs et +1,3% pour Morgan Stanley par exemple.

Rivés sur la Fed jusqu’à demain soir

On quitte la sphère politique française deux minutes. Dès aujourd’hui et pour deux jours, le FOMC se réunit pour rendre compte de la politique monétaire américaine à mener sur les prochains mois. Les opérateurs de marché n’attendent pas une nouvelle hausse des taux de la Fed avant le mois de juin. Ils seront plutôt attentifs aux commentaires émanant de  Janet Yellen  sur les premiers éclairages du programme fiscal de Trump – dévoilé la semaine dernière – et sur la manière dont le bilan de la Fed – 4 500 milliards de dollars – sera assaini. En attendant les 3% de croissance promis par Trump, la progression du PIB sur le premier trimestre a déçu : +0,7% en rythme annualisé. Quant aux dépenses des ménages, elles n’ont progressé que de 0,3% : plus faible hausse en 5 ans.

Soutien aux fondations actionnaires

Alors que ce modèle d’actionnariat est répandu dans plusieurs pays, 54% de la capitalisation boursière du marché danois sont par exemple détenus par des fondations, le mécanisme de fondations actionnaires existe en France depuis 2005 mais ne séduit pas. L’avantage principal pour l’entreprise concernée réside dans la stabilité du capital que lui procure ce type de gouvernance et donc sa résistance aux OPA. La fondation actionnaire remplit alors une double mission : économique et philanthropique. Un des freins majeurs mis en avant par l’Inspection Générale des Finances (IGF) est lié au droit successoral qui protège aujourd’hui les héritiers et conjoints sur les biens du cédant (ici un chef d’entreprise). L’objectif serait donc de faire évoluer la réglementation vers des libéralités qui pourraient excéder la moitié de ses biens et ainsi ne pas octroyer aux héritiers et conjoints une minorité de blocage, perturbant potentiellement la bonne poursuite des missions économique et d’intérêt général portées par l’entreprise.

La voiture de Valeo en test dans Paris

Après avoir fait un tour d’Europe puis circulé sur le périphérique parisien avec succès, le véhicule autonome de Valeo vient d’obtenir l’autorisation de tester les rues parisiennes intra-muros. Objectif d’ici à cet été : traverser la place de l’Etoile sans carambolage !

Calendrier macro-économique

  • 09h50 : indice PMI manufacturier (France) ;
  • 09h55 : indice PMI manufacturier (Allemagne) ;
  • 10h00 : indice PMI manufacturier (zone Euro) ;
  • 10h30 : indice PMI manufacturier (Royaume-Uni) ;
  • 11h00 : taux de chômage (zone Euro).

Benjamin Frazer

Breakfast News | 27 avril 2017

L’inversion de la courbe du chômage

Après des chiffres désastreux sur les dépenses publiques et le déficit budgétaire de l’Etat français, Pôle emploi nous révèle les siens pour le mois de mars : +44 000 chômeurs… A l’inverse de la volonté d’Hollande, la courbe depuis 2012 ne s’est pas inversée mais a lentement et sûrement évoluée à la hausse. Si cette courbe s’assimilait à celle de la performance d’un fonds d’investissement, nous serions les premiers à féliciter ses gérants pour sa volatilité incroyablement basse. Mais il s’agit malheureusement bien de celle du chômage…

Devenir un indic

C’est ce que vient d’autoriser l’administration fiscale en ce début de semaine : la possibilité de dénoncer autrui – et donc transmettre au fisc des données qu’il n’a pas – pour fraude fiscale. Cette décision s’inscrit en réaction à l’affaire des Panama papers qui avait laissé le fisc français démuni. La France n’est pas novatrice dans ce procédé, les anglo-saxons sont des vendus depuis bien longtemps. Par exemple, en 2015 aux Etats-Unis, le fisc a récompensé 99 indics pour 103 millions de dollars. Depuis 2007, la délation fiscale a permis de collecter pas moins de 3 milliards de dollars de recettes fiscales en plus !

Enfin la baisse des impôts

Sur le papier, c’est la plus grande réforme fiscale de l’histoire des Etats-Unis. Rien n’est toutefois fait puisqu’elle se fera refroidir au Congrès. Trump nous présentait hier ses grandes lignes. Pour les entreprises : passage de 35 à 15% de l’IS, possibilité d’en faire bénéficier les petits entrepreneurs et imposition des bénéfices sur une base territoriale plutôt que mondiale. Pour les particuliers : baisse généralisée de l’IR, passa de 7 à 3 le nombre de tranches d’imposition et suppression de l’impôt sur les successions. Le coût ? 2 000 milliards de dollars minimum pour la partie entreprises selon Tax Foundation. Le financement ? Par la croissance a dit Trump, mais aussi par une taxe sur les importations et la suppression de plusieurs niches fiscales. Il devrait toutefois manquer quelques milliards…

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : confiance des consommateurs (Allemagne) ;
  • 11h00 : confiance des consommateurs (zone Euro) ;
  • 13h45 : décision de la BCE sur les taux d’intérêt (zone Euro) ;
  • 14h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne) ;
  • 14h30 : commandes de biens durables (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis) ;
  • 14h30 : conférence de presse de la BCE (zone Euro) ;
  • 16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis).

Benjamin Frazer