Les modes de gestion de portefeuille

La gestion active (ou traditionnelle) est le plus ancien et le plus courant des styles de gestion. Les gérants de portefeuille suivent une stratégie d’investissement à leur discrétion et leurs performances sont généralement comparées à un indice de référence. Cette gestion a un coût généralement plus élevé que les deux autres modes de gestion car elle est motivée par la capacité du gérant à battre le marché, à le surperformer.

La gestion passive (ou indicielle) ne requiert pas la compétence des gérants à prendre de bonnes décisions d’investissement. Elle ne cherche qu’à reproduire le plus fidèlement possible la performance d’un indice. Pour ce faire, les gérants utilisent une réplication parmi ces trois types : pure, synthétique ou statistique. L’absence de valeur ajoutée des gérants confère un coût très faible à ce type de gestion.

La gestion alternative vise un objectif de performance absolue, décorrélée de celle d’un indice de marché. Les gérants ne s’exposent pas à l’orientation d’un marché. Le seul et unique moteur de performance est donc la stratégie utilisée par les gérants.