Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières

Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) se présentent sous deux uniques formes : les sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) et les fonds communs de placement (FCP). En pratique, leur distinction est peu appréciable. Néanmoins, elles se différencient dans leur forme juridique, leur capital minimum et la qualité de leurs souscripteurs.

Premier type d’OPCVM : les SICAV. Elles prennent la forme de société anonyme (SA) et émettent des actions que des souscripteurs (investisseurs) peuvent acquérir. Ces derniers deviennent alors actionnaires de ces SICAV. Pour exister, les SICAV doivent collecter un capital minimum de 7,5 millions d’euros.

Second type d’OPCVM : les FCP. Ce sont des copropriétés de valeurs mobilières. Les souscripteurs sont donc ici des porteurs de parts. Les FCP présentent une caractéristique en capital minimum bien moins contraignante que celle des SICAV puisque 400 000 euros suffisent à pérenniser leur gestion.