La perspective d’une baisse des taux se confirme

Le mois de novembre a été exceptionnel sur les marchés de taux d’intérêt : +3,4 % pour l’iBoxx Liquid Sovereigns (indice d’emprunts d’Etats) et +2,3 % pour l’iBoxx Corporates Overall (indice d’emprunts d’entreprises). Le taux de l’OAT à 10 ans est redescendu de 3,42 % à 2,99 % sur la période.

Cette forte baisse des taux de marché sur les emprunts souverains et privés s’explique, sur le plan macroéconomique, par des perspectives de croissance mondiale qui se détériorent et des pressions inflationnistes moins puissantes qu’anticipé.

Cette situation a conforté les acteurs du marché dans l’idée que les taux directeurs des banques centrales ont atteint leur point haut, annonçant la fin de leur politique de resserrement monétaire. Et les investisseurs ayant repris confiance et anticipé le coup d’après, à savoir les baisses de taux dès le printemps prochain, le prix du marché obligataire a logiquement grimpé dans son ensemble.

Concernant l’actualité des emprunteurs souverains de la zone euro, la notation de crédit de l’Etat français est confirmée à AA avec une perspective négative chez S&P, et celle de l’Etat italien à Baa3 avec perspective stable chez Moody’s.

La perspective annoncée d’une baisse des taux d’intérêt, favorable aux entreprises, ménages et Etats, a impacté positivement les marchés d’actions qui ont également signé un très bon mois de novembre : +6,17 % pour le CAC 40 notamment. Les investisseurs restent toutefois attentifs aux données propres des sociétés qui peuvent être source de déceptions, à l’image de groupes français tels que Worldline et Alstom.