Retour à l’optimisme

Au mois d’octobre, les marchés ont connu un mouvement de balancier auquel nous sommes maintenant habitués.

L’optimisme est en effet revenu après des mois d’août et de septembre durant lesquels les marchés s’étaient focalisés sur le ralentissement des économies des pays émergents, en particulier de la Chine, ainsi que sur la baisse des matières premières.

Ce retour à l’optimisme est lié à la croissance de l’économie européenne, même si celle-ci se poursuit à rythme modéré, et à la conviction que la Banque Centrale Européenne va maintenir sa politique très accommodante.

Dès lors, sur fond de baisse de l’euro contre dollar, on a assisté à un rebond des marchés d’actions européens ainsi que des obligations privées par rapport aux obligations d’État.

Ces mouvements ont amplement profité aux portefeuilles sur le mois. Ils nous confortent également sur la nécessité de prendre des positions fondamentales, de ne pas trop bouger la structure de portefeuille et de saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent.

18 novembre 2015 – Philippe Alter